Pucón est LA destination touristique de beaucoup de chiliens. Située au pied du volcan Villarica et au bord du lac du même nom, elle est à la fois station balnéaire et station de ski. Les hébergements touristiques sont innombrables dans la zone, de l'hospedaje un peu miteux à l'hotel de grand luxe en passant par des centaines de campings et cabañas. En décembre, hors saison, pas de problème donc pour se loger.

Pour la pêche, en dehors du lac Villarica, il y a principalement le rio Trancura et son affluent principal, le rio Liucura.

Nous choisissons des cabañas ( cabañas Metreñehué ) très sympas au bord du rio Trancura mais je déchante vite car LE problème de la zone, c'est l'accès aux rios. Tout les accès terrestres sont privés et on comprend vite pourquoi les agences qui font la promotion de la pêche ne montrent que des bateaux ( cataraft et autres ) pour faire des flotadas. Depuis les Cabañas, un seul point possible : sous le pont, car au dessus c'est un parcours de kayak. Je réussis à sortir une AEC ( arc en ciel ) de 40 cms et quelques petites mais c'est limité.

Autres points d'accès possibles trouvés sur la Trancura :

- Le remonter rive droite après le pont sur quelques kms  jusqu'à un point où les rafts et kayaks partent. Le rio est très beau mais ma séance d'un peu plus d'une heure à balayer l'eau entre les quelques rafts qui passent  ne fut pas couronnée de succès.

rio trancura

- Juste avant l'aérodrome de Pucón , prendre à gauche et traverser le rio sur la passerelle Quellhué et la partie aval est accessible ( j'ai essayé un peu sous une pluie battante sans succès ) puis on peut aller au bout de la piste vers Quellhué et atteindre une plage ( rio Plata ) et accéder à un des bras où le rio se jette dans le lac. J'ai pas mal balayé l'eau avec des streamers mais à part du Perrejey, je n'ai pas vu de truites. Il est probable que cette zone est plus intéressante en fin de saison quand les poissons commencent à se regrouper pour remonter les rivières.

playa quellhue

Donc après un peu de tourisme et du temps à rechercher des accès introuvables, on s'éloigne de Pucón pour aller vers le lago Caburgua et plus précisément le petit lago Tinquilco à l'entrée du parc Huerquehué. Hébergement sympa au bord du lac ( cabañas puerto parque tinquilco ). Lac quasi impossible à pêcher sans barque et début aussi pour nous des conditions climatiques pas sympas ( vent , pluie , froid ... ). Je touche quelques AEC vers le ponton en bois mais nous faisons surtout de belles balades dans le parc. J'ai monté la canne lors de la tournée des lacs ( chico, toro, verde ) et ces lacs sont magnifiques mais trouver un point pour lancer sans avoir amené de waders et plus que difficile. Même avec les waders ça sera compliqué. Il faudrait monter un float-tube ! Il y a bien des truites, j'en ai touché, mais les lacs sont grands et il faudrait beaucoup de temps pour les explorer.

Départ ensuite direction l'Argentine en remontant la valée du rio Trancura par Currarehué. Les accès semblent plus faciles sur le haut du rio mais je n'ai pas essayé. On entre alors dans le parc national Villarica et la route grimpe en direction du volcan Lanin sur la frontière. 1 ou 2 kms avant celle ci on longe un "petit" lac ( lago Quillelhué ). A la fin de ce petit lac, une plage de sable noir est accessible sous les Araucarias. Malgré le vent et la pluie je veux essayer un petit coup pour maintenir ma promesse ( jamais un jour sans pêche ! ). Je vois qu'à 4 ou 5 mètres du bord, des algues vont me compliquer la vie sauf à l'arrivée d'un ruisseau qui semble libre. Premier lancer de mon streamer et un poisson décroché. Deuxième lancer je suis accroché par un sous-marin et quand je veux le brider un peu fort il me casse mon 2X ( 23/100ème ) ! Je remonte et recommence et en un peu plus d'1/2 heure sur ce seul point je prend 2 AEC et 1 fario qui font toutes entre 50 et 60 cms. Soit le lac est magique soit j'étais très chanceux ce jour là.

trucha quillelhue

Je me suis fait la promesse d'y repasser au retour pour en savoir plus sur ce lac. Les photos de poissons sont rares car je suis en général seul et c'est très compliqué de ne pas maltraiter une truite le temps de sortir l'appareil ( surtout sous la pluie ).

Ensuite les petites formalités ( en général environ une heure ) pour passer la frontière et en route pour Junin de los andes.