Notre fuite de Pucon nous a amené à l'endroit qui nous paraissait le plus sauvage au bord du lago Tinquilco à l'entrée du parc Huerquehue.

Dans un temps d'abord incertain puis franchement pluvieux et frais on a tiré notre épingle du jeu en faisant les 2 principaux sentiers au moins sur leur partie initiale avec à chaque fois environ 700 m de dénivellé dans une forêt dont les arbres deviennent de plus en plus gros au fur et à mesure de la montée. Cerise sur le gâteau, comme on est dans l'Araucania, les arbres vers le sommet ( 1300 à 1400 m ) sont des Auraucarias, mais pas ceux des parc exotiques européens, des gros qui ont plus de 1000 ans et c'est très beau et dépaysant. Lacs d'altitude magnifiques et montée effectuée seuls dans la forêt avant de voir arriver une horde hétéroclite dans l'après midi sous la pluie.

Après plusieurs discussions avec Miguel notre hébergeur et d'autres chiliens, on a effectivement constaté une chose : le pire ennemi de la nature chilienne , ce sont bien les chiliens eux même. Notre descente des lacs au milieu des emballages de chips et autres détritus en est un petit exemple.

Enfin soirée Trucha à la plancha + sauvignon blanc chilien suivi de discussions animées avec Miguel et 2 amis de passage, le tout accompagné de Piscola ( je vous laisse deviner la recette ). A minuit on abandonne et on sent qu'on a abusé, mais on a bien entendu qu'ils avaient continué au moins jusqu'à 5 h du matin ! Du coup le petit déjeuner fut zappé et impossible de trouver Miguel ce matin. Les autres eux ronflaient très très fort et étaient impossibles à bouger ... On a fini par laisser un mot avec la somme due estimée et on les a laissés se remettre de leurs émotions.

Nous revoilà donc à Pucon pour un soir avant de passer en Argentine demain en principe. Quelques photos pour couronner le tout :

Coigue

pampa quinchol

huerquehue lago verde

Enfin spéciale dédicace pour notre chatte, car on le sait bien, chacun cherche son chat ! Eh bien Martine l'a trouvé ...

cartel lagos