Une fois n'est pas coutume, ce soir c'est Martine qui s'y colle et moi je commence par les photos...

camping malleo

r12

back from paimun

lanin

on nous guette

Après trois nuits de camping très rudimentaires, une nuit d'hôtel pour se décrasser, enlever la poussière des pistes venue se coller sur la crème solaire... Toujours beaucoup de soleil, mais le vent se met de la partie et les soirées sont fraîches ainsi que les petits matins sous la tente. On est passé du camping surpeuplé (alors qu'on pensait arriver au bout du monde) à un camping immense avec seulement quelques tentes pour finir par notre solitude au bord de la rivière illustrée par la photo.

Les paysages sont splendides, les forêts extraordinaires avec leurs arbres géants. Aujourd'hui nous sommes vraiment au pays de l'Araucaria et on ne se lasse pas de les regarder! On fait de belles balades et j'essaie d'avoir des conversations avec les autochtones. Je me rends alors compte que mon espagnol est très rudimentaire. Ce soir j'ai discuté plus d'une heure avec une argentine, mais...en anglais ! C'est tellement plus facile. Quand aux Mapuches, on ne comprend pas le dixième de ce qu'ils disent.

Pour animer nos journées nous avons quelques disputes puisque c'est moi qui conduis et j'ai du mal à accepter les trop nombreuses remarques d' Olivier. Et puis ça m'agace quand je perds trop aux cartes... Mais sinon tout va bien.

Un commentaire pour les quelques pêcheurs qui nous lisent:   les brocouilles sont exceptionnelles.

Bises à tout le monde.

Martine