Lors de notre dernier passage nous n'avions pas pu atteindre le lago Verde pour cause de piste impraticable mais cette fois ci le beau temps aidant la piste n'etait que seulement un peu flipante. On en a profité pour y dormir trois nuits. Le camping sauvage est devenu organizado et c'est pas plus mal car moins d'ordures et banos.

Au passage descente quelque peu acrobatique à la plage du Curruhue pour une petite séance de pêche. Quelques fontinalis et une fario qui sera sacrifiée pour le repas de midi en arrivant au lago Verde. L'endroit est toujours aussi beau et sauvage.

On a attaqué le sendero qui monte au volcan Achin Niyeu dans une forêt de rêve pour finir au pied du cône final sur une coulée de lave vieille de 400 ans.

Petite excursion aussi en direction du Chili pour voir les termas de Carilafquen. L'établissement est abandonné et il reste quelques pozones d'eau chaude en accès libre mais c'est un peu boueux et souvent trop chaud!

Quelques séances de pêche qui rattrapent bien le début. J'ai même pris une marone (fario) de 60+ dans le lago Verde mais la pêche au streamer commence à me lasser un peu... Vivement un bon rio !

Pause ravitaillement ce soir à Junin où j'essaie de soigner mes mains couvertes de cloques sanguinolentes. Je pense que c'est le soleil alors je viens d'acheter des gants ... A suivre.

termas carilafquen

achin niyeu

 

marone curruhue

parilla