Martine et Olivier ALLAIS

Chambres et table d'hôtes dans les Hautes Corbières

Une petite randonnée-pêche au Gorg Estelat ( Nohèdes )

Publié le vendredi 26 septembre 2008


Randonnée pêche au Gorg Estelat en partant su col de Sansa

Je ne suis pas bien sûr de l'orthographe mais il s'agit de l'étang de Nohèdes que je suis parti voir depuis le Capcir.

1ère chose à faire depuis Réal ( au bord du barrage de Puyvalador ) , rejoindre le col de Sansa. En fait il faut passer par Villeneuve et non par Odello car là bas j'ai demandé mon chemin et on m'a indiqué que la piste était hors d'usage. Par Villeneuve çà peu aller ... Arrivé au col, grand "rond point" et continuer jusqu'aux Estagnols par la piste en face. La montée vers la crête se fait par une piste fraichement balisée de jaune et rouge dans un décor magnifique : sapins , clairières , ruisseau plein de truitelles ...

fin de la mont�e

En fait en 1h10 je suis au virage du GR vers le refuge, pour rejoindre celui ci il faut marcher encore un bon bout sur une zone plate avec des sapins clairsemés et suivre obstinément ce GR. On finit par le trouver au début d'une crête séparant la vallée du gorg Estalat de celle du gorg Negre. Il est impossible de le voir sur Google Earth ( nuages ! ) mais sur Géoportail on ne peut pas le louper avec son toit rouge pétard.

gorg negre vu du refuge

Rien à dire sur le refuge lui même, spartiate mais propre, 2 bas flancs, une grande table, de la place pour une quinzaine de personnes. Mais pourquoi avoir placé un refuge ici ? Plus venté c'est pas possible ...

Le lendemain départ à 6h30 dans la pénombre. Je n'ose pas tenter le couloir raide qui descend vers le gorg Blau où j'ai aperçu des isards la veille au soir et j'opte pour un sentier ( rares balises jaunes et quelques cairns ) qui part sur la crête de séparation. Après quelque temps dans une clairière un panneau indique clairement le gorg Estelat à gauche et le gorg Negre à droite. J'opte pour Estelat et je l'atteind après un "sentier" qui n'est qu'une vague trace dans les rodhodendrons.

Suivant les conseils de Pailla je démarre ma pêche à l'arrivée du ruisseau dans des conditions presque idéales avec un léger vent de dos mais je ne vois pratiquement pas d'activité. Je continue donc par la rive gauche ( gros blocs de granit et rares pins à crochets ) et je finis par sortir une ou deux truites juste maillées. Puis un cassé sur une belle que j'ai tenu quelques secondes et une autre belle décrochée. Vais je enfin sortir quelque chose de digne de ce lac ? Il y a des moments sans vent où il est inutile de pêcher puis de temps en temps une risée et les gobages qui commencent à être plus nombreux.

Je reviens vers le ruisseau ver 10h30 et je repêche la plage et là c'est le festival, j'en sort 5 coup sur coup sans me déplacer. La plus belle fait plus de 40 cms elle est toute jaune et d'une maigreur incroyable. Je remet tous les poissons à l'eau, je me fais un petit casse croûte et je me donne encore quelques lancers avant de repartir et là une jolie fario avec son "immatriculation Caranca" me fait le plaisir de s'intéresser à ma mouche.

fario 37 cms

J'avais promis de ramener 1 ou 2 poissons et je décide un peu à contrecoeur de la garder. Du coup je la met dans de la mousse humide , je replie tout et en avant pour le raidillon de 300m en bout de lac !

il faut remonter sur la cr�te l� haut !

Je met 35 minutes à atteindre la crête en transpirant comme un phoque ( il est midi et il est orienté sud ! ) , c'est vraiment raide mais çà évite de repasser par le refuge. En passant je jette un oeil sur le gorg Blau ...

un oeil en arri�re en remontant gorg blau

encore un effort ! bient�t fini : on voit le Madres !

En fait, prendre ces photos me permet de souffler !

Je rejoins ensuite le GR au virage d'hier au jugé. Il ne faut pas faire cette rando une première fois par temps de brouillard car sur cette croupe tout se ressemble et des faux chemins partent dans tous les sens ...

Depuis ce virage on est tout près du clot Redon sous le roc Negre

roc negre

Tout çà est fort joli et laisse quelques regrets au moment de redescendre vers la voiture. Je croise 2 randonneurs ce sera mes seules rencontres humaines de la sortie ! Que demander de plus ?