Martine et Olivier ALLAIS

Chambres et table d'hôtes dans les Hautes Corbières

Une petite randonnée-pêche aux Fourats

Publié le lundi 21 juillet 2008


Randonnée aux Encantades au dessus de l'étang du Lanoux en direction du Carlit.

Après la balade aux Fourats du mercredi 9 juillet 2008 aux étangs Fourats sous le Carlit ( côté Lanoux ) où je n'avais pas eu le courage de monter j'usqu'aux Encantades j'ai remis çà 15 jours plus tard. Toujours la même idée : pêcher le Lanoux le mardi soir et faire la rando pêche vers les petits lacs le mercredi le tout avec un sac toujours aussi léger puisque j'ai pris le petit sac de 35 litres.

Pour la pêche sur le Lanoux , vraiment rien à signaler , pas d'activité de surface et je me laisse entrainer en pêchant vers le fond du Lanoux au point de décider de dormir à la cabane du Rouzet. Arrivé à la cabane, je découvre qu'elle est occupée et qu'elle est toujours aussi vide. L'idée de dormir sur le sol en béton sans matelas ne m'enchante pas je continue donc jusqu'à la cabane du Soula que je n'ai pas visité depuis au moins 10 ans. Je la redécouvre avec plaisir en pensant aux bons moments passés ici quand je venais par les Bésines, mais aussi un peu de tristesse en voyant comme elle est en train d'évoluer : la porte est tombée , le bas flanc du milieu qui servait de table a disparu et elle est dans un état de propreté douteux ( au moins 30 randonneurs ont pensé faire un acte de bienfaisance en laissant une bouteille de vin vide avec un moignon de bougie ). Je passe une nuit difficile car sans la porte il fait froid et j'ai du mal à dormir sans matelas ( voyager léger a quelques contreparties ! ).

Levé un peu avant 6 heures je contemple depuis la cabane de nombreux gobages sur le Lanoux, mais le temps de me mettre en route l'activité a cessé d'un coup ! J'ai été assez déçu par la pêche le mardi soir pour ne pas me laisser tenter à nouveau. Je décide donc de rester fidèle à mon programme et j'attaque tout droit vers le Castel Isard... Après le dernier étang des castel isard çà grimpe dur

3 des lacs de castel isard

Je vise un petit col à gauche du pic et je suis surpris de voir l'aspect débonaire ce celui ci changer :

pic de castel isard

Je "lève" plusieurs hardes d'isards qui justifient le nom du lieu. Au dessus de ce col ce sera uniquement des mouflons, mais je ne suis vraiment pas doué pour les photographier ! Encore quelques efforts après le col et voici les premier laquets :

lacquet et pic de castel isard lacquet

Ces laquets sont très peu profonds et doivent s'assécher en fin d'été. Un peu plus loin et plus bas un gros laquet semble plus intéressant :

lacquet en long

Mais lui aussi est peu profond et situé à l'écart du ruisseau principal. Je remonte ce ruisseau vers le plus gros des lacs marqué sur la carte et là je découvre effectiment un joli peit lac aux eaux cristalines mais comme j'y arrive en même temps que le soleil le touche je prend le temps de l'observation et je décide ne ne même pas essayer de le pêcher ...

le plus grand lac

Cà m'aura quand même pris près de 2 heures pour atteindre ce lac depuis la cabane du Soula ! Je continue vers les Fourats en espérant y tremper ma ligne que je tiens bêtement à la main depuis ce matin. Là, il faut remonter un peu et on arrive sur le premier lac en le surplombant :

premier fourats

Je vais directement au deuxième lac. J'observe les gobages de truites pendant plus d'une heure en attendant que le vent se lève un peu pour me laisser une chance de les leurrer mais en vain, pas le moindre souffle d'air quand je me décide à repartir vers le premier Fourats ...

Là, l'eau est devenue plus trouble qu'il y a 15 jours et quelques rides de vent me donnent un peu d'espoir. Je finis par tromper 2 farios de 25 cms que je relâche puis je m'accorde une petite pose casse croûte avant la redescente. La tranquilité de la matinée est finie, je suis sur l'autoroute du Carlit qui est très fréquentée à cette époque ! Je n'ai plus l'énergie de faire le tour complet par la serre des cheminées comme je le prévoyais ... Encore une fois ma partie de pêche s'est transformée en randonnée avec canne à pêche ! Mais je ne le regrette pas, peut être finirai je par ne plus prendre de canne à pêche dans mon souci de m'alléger toujours plus !